Ce matin nous avons rencontré les mêmes problèmes avec Cristal, il ne mange pas. Le fait que l’Ocelot soit un animal nocturne influence certainement beaucoup ce refus de travailler et nous allons être obligé de la travailler le soir au couché du soleil.

Runi continue à être très nerveux en la présence de la nourriture et je sens que mon ratio de nourriture élevé l’entretien dans cet état émotionnel, je pourrais être le plus rapide possible qu’il prendrait toujours la nourriture aussi farouchement. Lorsque nous nous tenons devant il ronronne comme un vrai petit chat, comme c’est mignon… et pourtant ça ne l’est pas il frustre, s’énerve, mord le grillage, la bave coule le long de ses babines, ses déplacements sont vifs, ses muscles tendus =, il cherche à tout pris un moyen d’obtenir la nourriture.

Ce jour-là nous étions coincés, nous ne savions pas comment calmer Runi, nous aurions aimés remplir l’enclos à volonté de viande mais ce n’est évidement pas possible. Malgré l’essai d’un ratio très bas où la nourriture n’arrive pas souvent il reste très nerveux. Nous étions désemparés face à sa situation et cette énergie violente, comment s’en débarrasser ? Comment permettre à Runi de s’éviter ces émotions ?

Puis j’ai finis  par me dire qu’il nous restait encore un outil que nous n’avions pas essayé : l’extinction. Nous l’essaierons demain et espérons que cela fonctionnera.

Arrivé de ADI

ADI : Animals Defender International

ADI : Animals Defender International

Vers 14h des membres de L’ADI (Animal Defender International), c’est une ONG venant au secours des animaux en difficultés, ce sont eux qui on permit de sortir Mufasa et Cholita de leurs situation en les emmenant à Taricaya et en financant la construction des enclos. Leur présence au centre était motivé par la situation de Cholita, la femelle ourse Andins, dont les griffes des pattes arrières sont à la limite de rentrer dans ses coussinets.

Une dizaine de personnes étaient là, des représentants de l’association, des vétérinaires, des soigneurs animaliers, mais  un problème de communication entre l’association et le centre Taricaya empêche l’anesthésie de Cholita car elle a mangé et n’est pas a jeun. L’intervention est donc reporté à demain matin 5h.

et, amet, suscipit Praesent dictum libero fringilla facilisis dapibus accumsan leo.