Début de journée à 8h avec la préparation des rations pour la journée. Nous avons commencés les entrainements par Théo le tapir, qui, en quelques coups de sifflet, a bien compris que celui-ci lui amenait à manger. Puis, nous avons continués le tour des animaux et dans l’ensemble tout c’est bien passé.

Il n’y a qu’avec Simbad, l’un des Pumas, que nous avons eu des difficultés. Nous devons lui apprendre à se coucher sur une plate forme, plaquer sa cuisse contre le grillage afin que nous puissions lui faire une injection. Le problème est lorsque j’approche le pic pour le nourrir, il s’énerve, fêle, met ses oreilles en arrière, son émotion est violente, il déteste ça et je remercie le grillage. Il mange, mais ne veux pas que j’approche, je décide donc de le nourrir à un endroit différent après chaque coup de sifflet, une fois a gauche puis une fois à droite de la plateforme. De cette façon, j’ai réussi à l’empêcher de s’énerver, cependant je vais devoir lui apprendre à être nourrit au même endroit car une injection demande une position stable. Beaucoup d’idées me viennent mais je décide d’attendre de voir cette après-midi si avec une position de nourrissage différente je peux lui apprendre à ne plus avoir cette émotion.

Cristal est un Ocelot qui possède une forte prédation, il n’est pas attiré par la nourriture, il mange mais sans grande conviction et s’en va souvent. Durant l’entrainement de ce matin un singe en liberté sautait dans les arbres, nous avons donc décidé de stopper la session d’entrainement. De plus nous ne pouvons pas le travailler de l’extérieur, un filet superposé d’un grillage empêche la distribution de nourriture, de plus le seul accès à sa cage se fait par sa contention, nous obligeant à la fermer et à rentrer dedans. Lorsque nous lui donnons un bout de viande il part souvent au dessus de la cage de contention, au dessus de nous, et il est difficile de le faire redescendre.

En début d’après-midi les plateformes de Préciosa la Jaguar et de Cristal l’Ocelot on été installées.

La session de l’après-midi avec Simbad est encourageante. Il s’est énervé uniquement la première fois où je l’ai nourri et en gardant la même technique que le matin il ne s’est pas réénervé. Il n’est pas complètement détendus et je dois encore travailler son émotion, lui faire comprendre que je ne suis pas un danger pour lui. J’espère réussir à gagner sa confiance par les entrainements mais aussi en passant du temps près de son enclos.

Pour Cristal nous avons attendu que le soleil se baisse pour l’entrainer. La plateforme étant installée dans sa cage de contention nous avons donc décidés de fermer l’accès au reste de sa cage pour éviter qu’il ressorte avec la viande et reparte dans sa prédation. Isis a réussit à le garder avec elle tout en agitant le pic de viande au bout pour stimuler sa prédation. Une session nettement plus encourageant que les autres.

Mouphasa l’Ancien

En dernier nous avons travaillé Mouphasa, un vieux Puma de 18 ans. Il vient d’un cirque et a pratiquement vécus sa vie entière attaché à l’arrière d’un camion entre chaque représentation… Il a était emmené ici par une association international ADI (Animal Defender International). On nous a demandé de travailler Mouphasa, car comme il est vieux il sera surement nécessaire de lui faire des injections. Cependant il mange très peu, trois morceaux de viande et puis part faire le tour de sa cage, il reprend presque autant et repart. Il possède un lien très fort avec Sasi qui l’a ramené au refuge, elle peut le caresser à travers le grillage, il s’allonge et ronronne. Je pense que nous avons trouvé le meilleur renforcement qui soit pour Mouphasa. Le seul souci c’est qu’elle peut le faire seulement quant lui en a envie.

Nous terminons cette journée avec un bon ressenti, les entrainements mieux établis et nous commençons a trouver la bonne direction à emprunter pour permettre à chacun de ces animaux d’évoluer.