La fin de cette deuxième semaine est assez mitigée mais nous avons de la progression avec  Préciosa, où nous avons commencé à introduire un bambou afin de toucher sa cuisse, le but étant qu’elle vienne d’elle-même se plaquer contre celui-ci afin de l’amener jusqu’au grillage.

Simbad monte sur sa plateforme et se couche de lui-même, il commence à réussir à poser ses coudes au sol.

Isis a fait un bon travail sur Théo, nous pouvons poser le seau de nourriture par terre sans qu’il aille dedans mais ce n’est pas encore complètement acquis, nous commençons donc à le désensibiliser aux manipulations. Pour cela une des soigneuses nous a recommandé d’utiliser une brosse car Théo aime se faire gratouiller au point de se coucher au sol. On nous a alors fournit le matériel nécessaire ce mercredi. Après plusieurs essais, il semblerait que ce ne soit pas réellement un plaisir pour Théo de se faire brosser surtout sur la croupe, si nous le brossons plusieurs fois à cet endroit il rabaisse son postérieur et s’en va. Pourtant l’équipe est formelle lorsqu’il était petit il aimait beaucoup cela et ses parents aussi. Mais depuis, Théo s’est échappé deux fois et s’est fait attaquer par un Jaguar, les cicatrices en témoignent. C’est peut-être l’une des raisons pour laquelle il n’apprécie guère ce contact.  Pour le moment nous ne faisons que le toucher avec un bâton, sur sa cuisse afin de le désensibiliser un peu.

Muphasa mange beaucoup plus. Il est passé de 1Kg600 de viandes à 2Kg300, nous avons donc commencé à introduire le Clicker tout en travaillant le coucher.

La situation avec Runi est très compliquée. Le calme que nous avons obtenu la semaine dernière à complètement disparu, dès le début de la semaine. Ce petit chat est devenu encore plus féroce que Simbad et devient complètement hystérique en présence de la nourriture, il grogne, bouge dans tous les sens, bave, mord le grillage et ce changement nous a beaucoup surpris. Pris au dépourvu nous avons tenté différentes techniques,  le nourrir à différentes endroits comme nous avons fait avec Simbad, nous avons géré notre ratio afin qu’il ne frustre pas plus, donné des plus gros morceaux de viandes pour qu’il mette plus de temps à manger et passe moins de temps à s’énerver et j’en passe. Mais rien n’a fonctionné… Préparant un mail afin d’obtenir de l’aide je me rends compte que nous n’avons pas essayé une autre technique : l’extinction. Cela consiste à attendre que le comportement qui apparait de manière violente régresse, à ce moment précis l’animal est récompensé. Cette technique peut s’avérer longue et pousse l’animal dans un état de frustration intense, mais je ne voyais pas comment faire autrement et même sans cela Runi était déjà énormément frustré. Alors jeudi nous avons commencé en nous asseyant devant l’enclos de Runi à attendre qu’il se calme, la session à été longue, 35 minutes et nous avons pu le récompenser seulement au bout de 7 minutes… Il prend toujours la nourriture avec violence et une émotion fortement agressive, mais nous ne pouvons pas lui demander de s’allonger gentiment et d’être complètement détendu. Nous sélectionnons des petites choses qui le mèneront, nous l’espérons, vers plus de calme.

 Cristal reste le plus compliqué car il travaille quand il le souhaite, très vite distrait et peu intéressé par la nourriture. Il nous est très difficile de lui trouver une motivation. Nous l’avons fait jeûner une journée et jeudi soir il a finit par travailler. C’est une semaine de perdu et si cela continue nous allons devoir le travailler au lever du jour et au couché du soleil. Nous n’avons pas pu nous renseigner sur l’Ocelot avant de venir, ne sachant pas que nous allions devoir en entraîner un, mais l’Ocelot est un animal nocturne et le problème est certainement issu de ce paramètre biologique.

ut at neque. felis leo. vulputate, massa Donec