Aujourd’hui nous avons pas mal de progrès. En effet, tous les animaux viennent à leur position, les émotions fortes descendent, des liens commencent à se créer car nous ne faisons pas que les entraîner, nous venons également prêt de leurs cages les observer et interagir avec eux quand ils le souhaitent.

Simbad le Puma est bien moins énervé, Cristal l’Ocelot nous rejoint facilement pour travailler, Mouphasa notre vétéran mange bien mieux, j’ai d’ailleurs réussi à stopper son tic de marcher en rond en faisant le tour de l’enclos en le suivant et en récompensant lorsqu’il vient vers moi, en faisant cela il arrête son chemin et me suit.

Théo le Tapir commence à comprendre qu’il n’a pas le droit de toucher au seau de nourriture. Préciosa la Jaguar, qui a déjà été entraîné au Clicker, se couche et nous propose des transferts de poids.

Runi le Jaguarundi, un mélange de chat, de furet et de belette, est très vif et je travaille beaucoup à ce qu’il reste calme. Il est chaque jour en progression.

L’après-midi Anna-Lucia, la vétérinaire nous a suivis lors des entraînements,  elle est très contente de notre travail et cet avis nous enchante fortement.  Elle espère pouvoir continuer après notre départ mais pour cela nous devons la former.

Le soir nous avons fait une présentation de notre travail devant les volontaires du centre, nous avions préparé un petit diaporama pour appuyer nos explications. C’était un plaisir d’expliquer à tout le monde la raison de notre présence et le fonds de notre travail.

Après manger nous avons fait 10 minutes de marches dans la jungle pour nous rendre dans un bar. C’était une supère soirée où j’ai pu pratiquer mon anglais. Parfait avant de retourner demain à la civilisation, la pirogue part à 6h30 pour Puerto Maldonado.

Nullam Phasellus ipsum consectetur non et,